Désobéir, c'est chercher !

Jeudi matin, après avoir passé quelques jours à Paris avec des amis, Aurore arrive au collège avec deux heures de retard et trois jours d'absence. Elle doit ainsi se rendre au bureau de la CPE afin de justifier son retard, ce qu'elle refuse de faire. Mme Douchemin, la CPE, lui propose de rejoindre sa classe mais elle devra rattraper le cours manqué et faire du travail supplémentaire, après les cours, en salle de permanence.

Aurore, déterminée à décider elle seule de sa vie, explique à Mme Douchemin, que depuis qu'elle est petite, elle est très sage, ce que la CPE ne conteste pas, mais qu'à partir de maintenant cela changera. « Fini de faire ceci ! Fini de faire cela ! Fini de mettre ceci ou encore cela ! Fini de penser ce que les adultes disent ! … Bref ! Fini que l'on décide de tout pour moi ! »

Mme Douchemin, très surprise des propos d'Aurore rétorque :
« Vous savez, Mme Solomon, je comprends parfaitement que vous souhaitiez être considérée comme une adulte, mais mis à part l'âge, savez-vous réellement ce que veut dire être un adulte ? »

Aurore rétorqua « Mme Douchemin, savez-vous ce que pensent les élèves de vous? Savez-vous ce que pensent les professeurs de vous ? Savez-vous ce que l'on dit de vous dans ce collège et même à l'extérieur ? ».

Mme Douchemin d'une voix ferme dit « Mme Solomon ! Où vous croyez-vous ? Au café avec vos amis ? Vous êtes dans un établissement scolaire, avec des règles pour toutes et tous, vous le savez très bien en tant que déléguée de classe, en tant que représentante des élèves au Conseil d'Administration. Je comprends parfaitement que vous vous posiez des questions sur votre avenir, je comprends parfaitement que vous êtes en période de rébellion, mais ici, je vais vous apprendre le respect. Allez-y ! Nous, nous verrons ce soir en salle de permanence ! ».

Aurore sortit du bureau de la CPE avec un surveillant afin de rejoindre la salle B23, là ou se trouve les autres élèves de sa classe ainsi que son professeur de Français, qui est aussi son professeur principal.

Pendant toute la journée, Aurore passa son temps à couper la parole à ses professeurs et refusa même de répondre à leurs questions.

Vers 17heures, Mme Douchemin accompagnée de Monsieur Lagache, son professeur principal, attendent Aurore à la sortie de son cours de Mathématiques afin de l'accompagner en salle de permanence. Connaissant parfaitement les qualités de cet élève, Monsieur Lagache proposa à Aurore de réfléchir et de disserter sur cette citation de Victor Hugo « Au fond, Dieu veut que l'Homme désobéisse. Désobéir, c'est chercher ».
« Aurore, pour vous aider, je vous ai mis à disposition quelques livres de Naomi Alderman, Frédéric Gros, Victor Hugo ou encore Georges Orwell ».
Mme Douchemin ajouta sèchement : « Vous viendrez me voir Lundi au matin à la première heure avec votre copie ! ».

Aurore se mit à lire le texte de Frédéric Gros, puis celui de Georges Orwell et pensa à son week-end avec ses soit-disant amis.

Vendredi soir, après être parti du collège, Aurore croisa sur son chemin, une ancienne voisine Christelle. Celle-ci lui proposa de venir boire un verre avec elle. Chose qu'elle n'aurait du pas faire si on en croit la toute première phrase qu'elle commença à écrire sur sa copie :  Etre ou ne pas être, telle est la question ! Quelle aurait pu être mon week-end si je m'étais arrêté au premier verre ?

Quelle aurait été ma semaine, si je n'avais pas rencontré Christelle ? 

Le dimanche matin, Aurore se réveilla au commissariat et se souvint de son premier verre, puis son deuxième, mais absolument pas des suivants. Elle est même convaincu de ne pas en avoir bu d'autres. Son père très énervé est venu la chercher. Sur le chemin du retour, celui-ci la frappa, et lui expliqua que dorénavant elle serait privé de sortie.

Pourquoi avoir cassé la vitrine d'un magasin ? Pourquoi avoir tabassé une vieille personne pour lui voler son téléphone ? Pourquoi avoir volé du Pop-Corn au cinéma ? Pourquoi avoir volé des chaussures et des bijoux ? Pourquoi avoir mis le feu à une des caves de l'immeuble en face de chez moi ? Pourquoi avoir insulté les pompiers étant juste venu faire leur travail ? Pourquoi être partis de chez moi sans l'autorisation de mon père ? Pourquoi avoir tagué la voiture de mes parents ?
Pourquoi avoir pissé sur les portes du Pôle Emploi ? Pourquoi est-ce que la semaine dernière, j'ai passé toutes les journées à répondre en cachette au téléphone pendant les heures de cours ?
Aurore se mit à écrire toutes ses questions sur sa copie.

Désobéir, c'est chercher ! Chercher pour apprendre ! Apprendre de nos erreurs, certes, mais, chercher ne veut pas dire irrespect.

Par Maëva Bar